Cologne

15h30 me voici sur les quais de la gare centrale de Cologne.
La capitale du parfum, 4ème Ville d’Allemagne m’a réservé un accueil glacial, en ce week-end de mars, la pluie, le vent, la grêle et le froid sont au rendez vous.
Accolée à la station sur sa petite terrasse culmine la Cathédrale gothique alias «  Dom ». Le monument le plus visité d’Allemagne dont la construction a prit plus de 600 ans abriterait les dépouilles des rois mages, personnellement j’ai préféré y admirer ses vitraux et apprécier la hauteur de sa démesure.
Cologne - 8
Cologne, ville tendance relativement bruyante déploie une partie de ses atouts le long du Rhin.
Pour le traverser on peut notamment emprunter le pont Hohenzollern, encore un malheureux ouvrage cadenassé où des milliers d’abrutis sont venus sceller leurs amours instagramables, ceci étant dit on ne va pas se mentir, il a tout de même une sacrée gueule ce pont !
Cologne 2
Parsemés dans les différents quartiers d’une Cologne moderne, se découvrent de nombreux monuments historiques épargnés par la guerre. Certains édifices sont romains alors que d’autres sont le reflet d’une Cologne autrefois médiévale.

 

La météo capricieuse me forcera à trouver refuge dans différents quartiers de la ville, dans un de ces cafés du quartier belge, dans ces magasins de l’avenue Richmond où bien encore chez Gafel & Dom où l’on a le choix de s’installer sur ce que j’appellerai la grande table ou bien alors sur ces bancs spécialement conçu pour les grands. Ici et comme dans d’autres brasseries de la ville on grignote en guise de repas du pain accompagné de gouda et d’oignon tout en s’enivrant de Kölsch, une bière locale au succès incontestable.