Et si on voyageait en bus ?

Comme certains d’entre vous le savent déjà, le bus et moi c’est comme qui dirait une histoire sans fin et malgré des expériences parfois houleuses, je continue de l’utiliser de jour comme de nuit dans mes voyages.

Le bus, on le prend peut car on pense que c’est plus long, moins confortable que le train et souvent en retard. Ce n’est pas faux mais ce n’est plus toujours vrai. Aujourd’hui la majorité des compagnies de bus sont à l’heure, proposent des tarifs attractifs, des boissons, wifi, journal, tablette comme dans les avions, siège large, prise électrique…pour voyager en bonnes conditions.

Si certains pays comme la France et l’Allemagne commencent juste le développement de ce moyen de transport, dans d’autres comme la Croatie ou la Pologne il est manière courante de se déplacer en bus.

On m’a souvent posé ces questions : Quelle compagnie as tu pris ? Est ce qu’elle était bien ? Où as tu acheté les billets ? Comment connais tu la compagnie ? As tu réussi à dormir ? Comment ça se passe au passage des frontières ? Est ce qu’il ne fallait pas mieux faire le trajet en train ? Faut il acheter le billet en avance ?

Ainsi aujourd’hui, j’ai décidé de vous partager ce que je sais sur le voyage en bus en Europe

Quelle est ma méthode pour savoir si j’ai meilleur compte à faire le trajet en bus ou via un autre moyen de transport  ? 

J’utilise simplement l’application Rome2rio. Ce n’est pas la science exacte mais elle va comparer avion, train, blablacar, bus, bateau … et donne une tendance sur la durée du trajet, un prix approximatif et fournit également des liens vers des compagnies sous condition qu’elles aient un site internet ( de plus en plus traduit en Anglais mais pas toujours )

Où est ce que j’achète mon billet  ?

Soit je trouve mon bonheur sur Internet, soit je me rends au guichet de la gare routière, soit 9 fois sur 10 directement dans le bus en Europe de l’Est.

Comment ça se passe au passage des frontières ?

A l’intérieur de Schengen, on sera contrôlé ou pas mais globalement on perd très rarement du temps aux frontières.

Si on sort de Schengen, il faudra parfois prendre son mal en patience. Dans les Balkans ça peut être vraiment très long sauf si l’on a recours au bakchich car il peut arriver que la douane bloque et/ou fouille le bus pendant des heures. Cependant la palme d’or de l’emmerdement revient aux douanes anglaises, pourvu que vous ayez choisi Eurolines comme compagnie et vous vivrez le pire trajet de votre vie. Ainsi pour vous rendre au Royaume Uni depuis la France je vous déconseille plus que fortement de prendre le bus.

 

Le bus, oui mais pas tout le temps

Prendre le bus pour économiser, parce qu’on a pas le choix, pour rejoindre des destinations excentrées ou encore pour passer une nuit tranquille sans se demander si on va nous voler nos affaires comme ce pourrait être le cas dans le train, oui, mais il ne faut pas non plus le prendre à tout prix et passer à coté de certains paysages que l’on pourrait apprécier en train, en bateau ou en encore en avion.

 

Un avis sur les compagnies en Europe ? 

  • Luxexpress : C’est une de mes préférées, elle dessert une partie des capitales de l’est et les pays baltes. Tablette, Wifi, café, siège confortable, achat du billet par internet ou en agence à la gare routière. Tarif à partir de 5 euros si on achète les billets 3 mois à l’avance et 15 euros environ en dernière minute. Bien évidemment si vous voyagez entre deux capitales au bord du Danube, SVP même si c’est moins cher, ne prenez pas le bus mais le bateau.

 

  • Eurolines : Elle a eu le monopole chez nous pendant des années mais c’est la pire des compagnies qui puisse exister. Aucun service, pas de confort, bagage en soute en supplément, les chauffeurs parlent rarement l’anglais, tarif élevé, toujours en retard de plusieurs heures.

 

  • Isilines : Compagnie du groupe Eurolines qui opère en France. Bus confortable, tarif intéressant, ponctualité à revoir. A réessayer

 

  • Student agency : C’est mon chouchou. Le top du top pour se déplacer en République Tchèque. Tablette Wifi, boisson, journal, confort et un rapport qualité prix imbattable.  Achat du billet sur internet, à la gare routière ou directement à bord

 

  • Hello : Dessert l’Autriche et quelques pays voisins. Achat des billets sur Internet ( quand cela fonctionne ) ou directement au chauffeur. Wifi à bord. Minimum 2 fois moins cher que le train en Autriche et parfois plus rapide, cependant on peut aussi passer à coté de certains paysages.

 

  • Autotrans : Une des compagnies qui sillonnent toute la Croatie. Bus classique avec des toilettes pas toujours en service mais une application mobile au top. A noter que toutes les compagnies du pays se valent mais qu’il vaut mieux réserver son billet à l’avance en haute saison. En Croatie si on a un bagage en soute il faut payer une petite taxe au chauffeur. Achat du billet sur Internet, gare routière ou directement à bord. Pour les trajets entre la Croatie et la Slovénie en haute saison, mieux vaut prendre le train pour s’éviter plusieurs heures d’attentes à la frontière.

 

  • Meinfernbus/Flixbus: Ce sont les bus verts qu’on voient partout. Compagnie vraiment très fiable. Wifi à bord, siège confortable. Achat des billets sur Internet ou dans les gares routières. Le gros point fort de la compagnie c’est qu’elle dessert aussi les petites villes. En cas d’annulation on est recrédité en bon d’achat 🙂

 

  • Mégabus:  J’attendais sans doute trop de cette compagnie qui a pourtant une bonne réputation au Royaume Uni. Assise un peu raide, pas de filet ni de tablette derrière les sièges pour positionner ses affaires. Ceci étant dit, l’offre est abondante, les billets sont abordable même en dernière minute et les bus sont à l’heure

 

  • Nationalexpress:  Facilité de réservation/modification de billet. Siège plutôt moelleux. Offre très abondante au Royaume Uni. Bon tarif et bus à l’heure.

 

  • Westbus : Une des compagnies partenaire de Flixbus à qualité égale qui dessert principalement l’Autriche.On réserve via Flixbus mais c’est bien un bus blanc qu’on doit prendre à l’adresse indiquée.

 

  • Ouibus : Wifi, siège confortable, achat des billets sur Internet. Tarif souvent élevé en dernière minute. Qualité de service irréprochable sur les trajets en France de jour mais décevante à l’internationale de nuit ( une des rares compagnies qui nous oblige à descendre du bus sur une aire d’autoroute pendant 45 minutes à 3h du matin pendant que le chauffeur prend sa pause…)

 

  • Polskibus : Compagnie polonaise que je n’ai pas testée mais les bus avaient belle allure.  Il faut savoir que l’offre en pologne est tellement abondante qu’on peut se rendre dans n’importe quelle gare routière d’une grande ville les mains dans les poches et prendre un bus ou minivan dans la foulée pour n’importe quelle destination. A noter que le train dans ce pays est également très compétitif mais qu’il est assez rare d’obtenir une place côté fenêtre en dernière minute

 

Maintenant n’oubliez pas que plus  il y aura de passagers et plus l’offre sera abondante, alors je vous dit à la prochaine et RDV dans le bus 😉